L’hibiscus

Circulation des énergies : conseil Feng Shui de base

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Une des toutes premières notions à connaître pour qui veut s’occuper de feng Shui, est comment circulent les énergies d’un lieu.

Le Feng Shui nous enseigne que l’énergie circule en ligne droite entre portes et fenêtres. Une fois que l’on sait cela ainsi que deux autres règles hyper simples, il devient aisé de vivre plus détendu(e) et plus dynamique à la fois. Voici ces deux règles.

REGLE 1 : Il convient que l’énergie de la porte d’entrée, énergie du monde, circule dans chaque pièce de votre lieu.

Ce qui signifie que :

– Si votre porte d’entrée se trouve face à la porte du jardin, il y a de fortes chances pour que vous soyez l’éternel(le) fatigué(e). Et qu’il serait donc judicieux d’interposer un objet, une plante, un mobile, une tenture… à votre goût, afin d’obliger l’énergie à bifurquer et pénétrer dans les pièces de vie.

– Si votre porte d’entrée se trouve directement face à l’escalier, à l’étage, l’excitation va régner, alors qu’au rez-de-chaussée, tout semblera difficile et lourd. Or en général, les pièces à vivre sont situées en bas, alors que les chambres, pièces qui ont besoin de moins d’énergie, se trouvent dans les étages.

Si, vous avez eu l’inopportune idée de place un miroir face à votre porte d’entrée, pour agrandir l’espace que vous jugez exigu, il vous faut vous dépêcher de l’ôter, car c’était une excellente mauvaise idée : l’énergie du monde se heurte immédiatement au miroir et ressort aussi sec !

A vous de trouver des biais pour orienter l’énergie, la faire pénétrer dans chaque pièce…

REGLE 2 : Il faut éviter de se trouver placé(e) en plein courant d’air énergétique.

Nous supportons mal, nous les humains, d’être exposé(e)s dans un courant d’énergie. Cela nous fatigue, nous tend. Peut-être ne vous en rendez-vous pas compte, mais observez vos enfants (vous pouvez en emprunter !) : les enfants sont d’excellents baromètres. S’ils grimpent aux rideaux, c’est qu’il y a trop d’énergie, s’ils ne tiennent pas à table, c’est que votre couvert est dressé en plein courant d’énergie. Alors, déplacez donc la table, pour la garer du courant ou tamisez l’énergie, entre sa source et votre table. Mettez des stores aux fenêtres, un carillon, des plantes… Débrouillez vous pour ne pas être directement dans le champ…

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – février 2004








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.