L’hibiscus

Coccinelle, bête à Bon Dieu

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Demandez des signes... et soyez attentif/ve aux réponses. Souvent inattendues lesdites réponses !

J’étais un jour, extrêmement triste. Je ne me souviens plus de ce qui m’avait atteinte à ce point… Juste de la profonde tristesse qui m’engloutissait. Je m’endors en larmes, en demandant : « Si, vraiment, il y a quelque chose, là-haut - j’étais toujours un peu brusque, dans ces cas de gros doutes - c’est le moment de vous manifester ! Je souffre trop ». Et je sombre, dans mes sanglots, puis mon sommeil…
Dans la nuit, je suis réveillée par un chatouillis extrêmement léger sur la joue gauche. Une caresse un peu gratouillante. Je porte, dans un demi-sommeil, la main à ma joue. Attrape une petite chose minuscule, allume et considère, bouche bée, un bébé coccinelle dans la paume de ma main !?!! En plein hiver, une bête à Bon Dieu, dans ma main, dans la nuit ! Sont pas censées dormir, dans la nuit, en hiver, ces bestioles-là ?
Je l’avais ma réponse… Par contre, il n’y avait pas d’avance ! J’étais de nouveau en larmes !!! mais… de stupéfaction et de gratitude, ce coup-ci !

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – septembre 07








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...