L’hibiscus

Courir comme un(e) enfant dans les bois + la reproduction : coucou n° 116 du 5 novembre 2010

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bonjour !

J’ai inventé un jeu qui me ravit ! je cours dans les bois comme lorsque j’étais gamine !
Attention, c’est une course très particulière, la course d’un(e) enfant joyeux/joyeuse ! Cela n’a rien à voir avec la course cadencée et régulière du sportif/de la sportive. Rien du tout !
Non, c’est une course éperdue, de qui rit de se sentir vivant(e), aime la vie, se jette en courant dans son flux ! Je ne vous dis pas ! dans les feuilles mortes d’automne !! qui éclaboussent de tous côtés !! Un vrai bonheur !!
Cela faisait très longtemps que je n’avais pas couru ! une éternité ! Au début, j’avais l’impression d’avoir les pieds plats, de ne pas pouvoir me défaire de l’éventuel pas compassé et retenu de ma vie d’adulte ‘sérieuse’. Et puis, ma foi, tout était là, intact, y compris, le grand rire joyeux !!
Essayez, essayez donc, si vous le pouvez encore : une vraie libération, d’un seul coup, de tant de carcans guindés, un retour à l’enfance, à la force de vie, un retour à la joie !
Vous m’étonnez que les adultes aient du mal à empêcher leurs enfants de courir dans les restaurants !! il y a tant de joie à courir !!

A ce propos, l’une d’entre vous m’interpelle : "Oui d’accord la vitalité des enfants, mais l’APPRENTISSAGE, quand même !!"
J’ai senti à quel point cette dame avait dû souffrir dans son enfance, et j’ai imaginé sa mère (reproduisant probablement elle-même sa propre mère), en train de la gronder : "Tiens-toi bien !! une petite fille sage ne court pas partout ! une petite fille sage ne danse pas dans les restaurants... " etc... réprimant cette pétulance, cette force de vie exultante !
Ah ! la reproduction ! la cascade de brimades de génération en génération !! Je vous suggère de toujours vous interroger : êtes-vous dans la reproduction, pure et simple, ou y a-t-il une vraie nécessité de transmettre... ou de transmettre tel quel !
A mon avis, il est des apprentissages dont on peut faire l’économie !! vraiment !

Belle journée à vous !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – octobre 2010








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…