L’hibiscus

De l’indulgence ! coucou n°13, le 26 novembre 2008

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Ressasser, se culpabiliser, mais quelle cruelle perte de temps, d’énergie !

Hier, dans une seule journée, trois personnes inconsolables d’avoir dit ou fait une "bêtise", causant du chagrin à des proches !
Une mère qui a "rabaissé"son fils, en le rabrouant vivement.
Une jeune femme qui a menti par omission, et s’en veut.
Et un aussi qui a "gueulé", il ne semble pas y avoir de mot plus approprié, sur ces collaborateurs...
Dans ces trois cas, l’intention n’était pas de nuire. Tout au plus, peut-on reprocher de la maladresse, du débordement émotionnel ou de l’égocentrisme...

Il est sûr et certain que c’est plus serein sans bêtise !

Mais une fois que c’est fait, quel intérêt de ressasser ?
La culpabilité est bien la dernière chose à cultiver !
Il n’y a pas d’avance. Puisque c’est fait.
Excusez-vous auprès de toutes les personnes, tâchez d’apaiser, et promettez-vous, à l’avenir, d’être plus vigilant(e), plus perspicace.

En ressassant vos manquements, vous nourrissez le loup noir, le loup triste, le loup ronchon !
Vous alimentez votre tension vers l’impossible perfection.
Et puis, quelle perte de temps que de vous fustiger ! quelle perte d’énergie !
Allez plutôt, si vous avez vraiment besoin d’une pénitence !, rendre grâce de la beauté de la nature, dans sa splendeur automnale !
Ou offrez-vous un chocolat chaud pour vous consoler de votre imperfection !...

Alors, belles ballades !?!

Belle journée en tout cas !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – novembre 08


Tout un article sur la culpabilité.

On n’obtient rarement du bon à se malmener, la douceur est souvent plus efficace ! Voyez comment j’ai arrêté de fumer.
Voyez aussi que souvent, les fichus caractères s’originent dans le passé... Lisez Un regard compatissant et bienveillant envers notre fichu caractère.
A propos de s’offrir une consolation en cas de bêtise, allez donc lire Le marchand de fessées.








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...