L’hibiscus

La moitié de ma vie ! + Résolutions : Coucou n° 454 du 7 septembre 2020

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Que pensez-vous faire du reste de votre vie ?

Coucou vous,
Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas écrit. C’est que je digérais une prodigieuse nouvelle.
L’espérance de vie serait plus proche de 120 ans que de 80. Dixit Joël de Rosnay dans un entretien accordé à Colette Mesnage, dans Éloge d’une vieillesse heureuse.

Ce qui nous empêcherait d’atteindre cet âge, ce sont les conditions de vie : mauvaise alimentation, manque d’exercice, pollution, stress...
Z’ont juste oublié le pessimisme et la peur, puisqu’il est désormais prouvé que l’optimisme aide à faire de vieux os !

Sur le coup, je dois dire que l’information m’a effarée ! Moi qui répète à l’envie depuis quelques mois que je prends le temps de méditer sur le dernier tiers de ma vie.
Mince ! je n’en serais - vu que je coche toutes les bonnes cases - qu’à la moitié de ma vie !

J’imagine que cela peut vous affecter, voire vous sonner, alors, je vous livre ici les méandres de ma propre progression.

Être à la moitié de sa vie ne veut pas dire, recommencer la partie ! Ben non, hein ?! A la moitié de la vie, nous avons acquis quelques notions de sagesse, et, a priori, ne retomberons pas dans les affres des débutant(e)s !
Au contraire, si vous goûtez davantage la vie, ne vous arrêtant pas aux anicroches de votre environnement, regardant résolument vers le beau, il est plus que probable que la vie vous devienne de plus en plus aimable !

Être à la moitié de sa vie, mouais, à voir ! La mort est décidément insouciante - elle nous le prouve chaque jour - et cueille chacun(e) au terme qui lui convient, se fichant de tout déterminisme, de toute catégorie.

Mes résolutions :
emplir mon coeur de gratitude d’être en vie, et pouvoir profiter de mes paysages, de tendresse, de rires...
déguster ces merveilles un jour à la fois ! ou juste aujourd’hui !
clarifier ou boucler le plus de cercles possibles, afin d’avoir le coeur léger.
être gentille afin d’offrir un visage fripé oui, mais avenant (sourire malicieux).

Et vous ? comment voyez-vous la suite ?

Je vous offre les senteurs du crépuscule de ma chère Auvergne !
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr –septembre 2020








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.