L’hibiscus

Le sourire + du vide pour de la belle énergie : Coucou n° 407 du 17 avril 2018

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Coucou vous,
ce matin au réveil, je me disais qu’une bonne vie était constituée de sourires, de beaux sourires qui signent une véritable présence à l’autre.
Le sourire aimant d’un(e) proche, bien sûr, mais également celui d’un(e) inconnu(e) parfois dont le pétillement peut illuminer la journée.
Vous en avez sans doute dans votre besace une jolie récolte.
Glanez, glanez, mais n’hésitez pas non plus de votre côté à offrir votre sourire : manger les gens des yeux, ou plutôt les déguster, en les dévisageant vraiment de toute votre âme.
C’est encore trop souvent que je me surprends distraite aux autres. Et pourtant, quel bonheur de sourire en conscience. Et quel beau cadeau nous offrons alors aux autres !
Pensez-y même en allant juste chercher le journal, combien de personnes croisées ? combien de personnes arrosées ? Voilà un joli défi, non ?
De ceux qui peuvent métamorphoser la vie d’un quartier. Et... de proche en proche...

Une conversation avec l’une d’entre vous, en train de sortir de sa chrysalide, et qui se découvre assez mal entourée d’un point de vue amical.
D’abord, il est illusoire de croire que nous devons garder nos ami(e)s toute la vie. Parfois c’est possible et c’est bonheur ! mais parfois, non. Nous évoluons et il est possible que notre cercle amical ne nous corresponde plus.
Mais oui, il est important de reconnaître parfois que l’on s’ennuie avec tel ou telle. Alors pas forcément pour le/la jeter (quelle horreur !) mais peut-être, espacer les rencontres, ou les bousculer en changeant les ronronnements, et étant source de propositions...
Et en admettant l’éventualité de l’évolution - pour un mieux, bien sûr - de votre vie amicale... Vous savez bien : si, dans votre tête et votre coeur, vous n’êtes pas disponible à d’autres amitiés, vous vous donnez peu de chances de vivre de nouvelles aventures.
Je me rappelle d’une intervenante en session de Feng Shui : J’ai vidé de tiroirs pour que mon futur amoureux puisse mettre ses chaussettes !
Faire le vide pour attirer l’énergie ! Mais oui !

Bon, allez ! c’est le moment d’un nettoyage de printemps ! ça c’est pour les tiroirs (sourire) !
Belle et douce soirée à vous !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – avril 2018








Coucou Vous ! 111 billets d’humeur jolie

Des graines d’humour à suçoter pour laisser la sagesse grandir en nous, presque à notre insu, et redonner au monde des couleurs poétiques et des valeurs humaines.
De petites vitamines épicées :-) à butiner au hasard.

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...