L’hibiscus

Les boulons ou se divertir ou perdre son temps : coucou n° 69 du 1er octobre 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Il est de nombreuses façons de fuir notre vraie vie, fuir nos talents. Un exemple de l’art de la fuite. Nous avons tous une sacrée imagination pour en inventer !
Mettons-nous en urgence de vivre !

Hello !
J’avais envie d’un Hello printanier car je vois bien la nature qui commence à se recroqueviller sous les premiers froids d’automne !!
Alors Hello !!

J’ai visité, il y a quelque temps, une petite dame. Elle m’a montré l’avancée de ses travaux, ses rangements... Toute fiérote !
Arrivées dans son garage, qui était, lors de ma première visite, bien capharnaüm !, nous nous extasions !
Quel progrès ! Des sacs en partance, des meubles en attente d’un départ vers la prochaine brocante... Le tout bien rangé ! une vraie salle de bal !
Sur l’établi : deux petites boîtes, genre boîtes de bricoleux... Mon hôtesse me montre ses travaux de tri : avec patience, une infinie patience !, elle trie ses boulons par taille !
Vous imaginez, un garage de quelques décennies, un établi d’un demi-siècle, tous les petits boulons emmagasinés !!
Et ma petite dame de classer lesdits boulons...
"Mais quel intérêt ?!! Ça doit vous prendre un temps fou !? Quand on cherche un boulon, et ce ne doit pas être tous les jours, on verse la boîte fourre-tout, et on dégote le bon boulon, non ? - Oui, mais..., c’est à dire que... - Mais pendant ce temps-là, vous pourriez être au jardin, ou... derrière votre chevalet..."
Cette dame a un vrai talent artistique, un vrai de vrai ! qu’elle a bien remisé (!), las !
Elle y revient parfois, épisodiquement... et avec bonheur encore !...
Mais elle a l’urgence de... trier ses boulons !

Elle me dit que c’est un hommage à son mari, disparu il y a quelques années...
Sans doute. Mais si, lui-même, de son vivant, les a laissés en vrac, ces boulons d’amour, je gage que, désormais, il voterait encore plus pour le coup de la boîte qu’on renverse au cas où... !!!
Alors que fuit donc cette dame ? pourquoi passe-t-elle son temps à trier ses boulons au lieu d’aller découvrir le vaste monde ou... de sortir ses pinceaux... ?

Bon, c’est vrai !! On a chacun(e) ses boulons !!
Et vous, comment fuyez vous votre vie, la vraie ? Que nous avez-vous inventé ?!
Quelles sont, vous, vos excellentes mauvaises excuses ? comment hiérarchisez-vous votre propre vie ?



L’autre matin, j’ai marché pieds nus dans la rosée ! Bonheur !!
Ce même jour, j’ai reçu, comme une bénédiction, une pluie de feuilles de peuplier jaunes argentées ! poussées par un vent léger !! Bonheur de l’automne débutant !!
Ben oui ! je n’aime pas trop le froid humide, mais j’adore l’automne quand même !!! Ces couleurs ! ces odeurs !! Pas vous ?

Bonne journée à vous !
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – octobre 2009








Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…