L’hibiscus

Pierre noire, pierre soleil

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Choisissez d’être émetteur/trice de joie au lieu de récepteur/trice de tous les malheurs du monde !

Il y a quelques années, je suis tombée en amour pour une obsidienne ‘œil céleste’. Je portais sur mon cœur, un magnifique ovale de cette ensorcelante pierre noire aux reflets vert et mauve. Cette pierre a la faculté de vous pousser à l’authenticité. C’est aussi une puissante pierre de protection.
Je l’ai portée jour et nuit. A l’époque, sans être vraiment dans la peur, il me semblait parfois utile de me protéger.
Mais on est alors en dehors de la vie. Car la vie, c’est l’échange, la perméabilité à autrui. En tant que thérapeute, j’ai tout fait pour retrouver cette sensibilité aux autres ; cette sensibilité qu’ont tous les enfants… avant de la verrouiller pour ne plus souffrir. Je l’ai bel et bien retrouvée, jusqu’à m’en faire peur : je ne pouvais plus prendre le métro sans ressentir tous les poids de chacun(e). C’était un exercice épuisant !
Un jour, soudain, j’ai compris qu’au lieu de me crisper pour ne pas ‘prendre’, il me fallait ouvrir au contraire, ouvrir tout grand afin que circulent ces énergies que je captais, afin qu’elles ne stagnent pas en moi, qu’elles ne fassent que transiter, pour ressortir aussitôt. J’ai alors accompli un bond prodigieux dans mon métier et dans ma vie. Ouvrir à l’autre, s’ouvrir à l’autre !

Et puis, plus tard, j’ai réalisé, grâce à mon homéopathe, qu’il me fallait aller plus loin. Ce médecin, à qui je racontais que j’étais déprimée, m’a longuement scrutée, laissée causer et causer… et au bout d’un long moment m’a dit : « Mais en fait, vous n’êtes pas du tout déprimée ! c’est votre entourage qui l’est ! » puis peu après : « Et si, au lieu d’éponger les chagrins des autres, vous sortiez votre soleil ? »

Et j’ai réalisé qu’effectivement, on pouvait aussi être en relation d’aide en déployant son soleil et sa joie de vivre ! En étant émetteur/trice et non récepteur/trice. Peut-être même encore plus efficacement qu’en absorbant les tristesses des autres.
Car absorber, c’est bien beau, mais même si on sait comment ‘essorer l’éponge’, au bout d’un temps, on ne peut plus aider personne, car on est soi-même englouti(e) sous le poids des émotions.

Je suis alors allée rendre visite à mes marchands de pierres préférés et ai demandé une pierre à soleil. Et bien, figurez-vous que cela existe ! Il est une pierre qui s’appelle… Pierre de soleil ! Désormais, c’est elle que j’arbore ! Désormais, j’ai décidé de ne plus cacher ma joie d’être au monde et de l’offrir, de l’offrir au monde ! Si chacun(e) offrait son soleil au monde, gageons que celui-ci serait plus riant !
D’ailleurs, le bonheur est, sans doute, tout aussi contagieux que la tristesse. Mais nous vivons dans un drôle de monde, où il peut sembler insolent. Alors nous le cachons le plus souvent, par crainte d’être inconvenant(e) à côté du malheur d’autrui.

Sortez, sortez vos soleils, que le monde se mette à rire !

© Carole Braéckman –www.lhibiscus.fr – mars 04


Lisez sur l’hypersensibilité : la perméabilité des hypersensibles, mais aussi les conseils d’environnement. Et n’oubliez pas mes conseils aux personnes sensibles !








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...