L’hibiscus

Retours sur crise, la tempête, la cartomancie : coucou n°23, le 23 janvier 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

L’une d’entre vous m’écrit que, par cette tempête, avec toute cette eau, ses canards sont heureux ! « je te dis pas ». Sa chatte aussi, « seule chatte que je connaisse à aimer la pluie puis rentrer se faire sécher en ronronnant doucement de plaisir et de joie ! »
Quand il pleut très fort, quand ce c’est pas un temps à mettre une brave femme dehors, je me dis que les garnoul’s dansent !! C’est leur tour ! Je penserai aux canards aussi !

Vous avez été quelques un(e)s à vous effarer de mon dernier texte sur les crises !
« Alors, je dois me réjouir de mes angoisses et insomnies !? N’importe quoi ! »
Vous avez, pour la plupart, assez d’expérience de la vie pour savoir que, après la tempête, arrive inévitablement un radieux soleil voire un arc-en-ciel...
Bien sûr, la vie secoue très fort parfois ! et on a du mal à voir les issues !
Vous vous rappelez, après la mort de ma petite sœur, je ne pensais pas concevable que les oiseaux puissent encore chanter...
Et pourtant, inexorablement, la vie est là. Et surtout, avec le recul (de l’âge !), on se voit tellement grandi(e) après !

Mais au fait ! où sont passés les oiseaux, par cette tempête ?!!!

Rien à voir. Aujourd’hui, appel de l’entreprise qui intervenait chez moi, hier. Pour un petit accord technique. Puis :
« Je peux vous demander quel métier vous faîtes ?
— Oui, je suis thérapeute, pourquoi ?
— Ah c’est ça ! mon ouvrier disait que vous étiez une sorte de cartomancienne...
— Euh, pas vraiment ! enfin, bon... euh...
— Et vous recevez ? vous donnez des consultations ?
— Non, enfin pas si c’est pour connaître votre avenir ! »

Après, je riais toute seule en accrochant mes rideaux, en équilibre instable sur un escabeau inconstant. Je suis petite fille et sœur de cartomanciennes amatrices.
J’ai regardé mon chez-moi avec un œil critique... Rien à faire : il est bizarre cet ouvrier !!

Joli week-end à vous ! Je vois une éclaircie dans le ciel ! Youpi !
Carole.

© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – janvier 09








Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…