L’hibiscus

"On n’est pas là pour se faire engueuler !" + indulgence ! coucou n°74 du 12 novembre 2009

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Bonjour vous !

« On n’est pas là pour se faire engueuler ! »
La semaine dernière, j’ai chanté cette chanson à la fin d’une séance. Il se trouve que la personne -qui appréciait Boris Vian ! - se rendait toutes les semaines chez une kiné revêche (et en plus, sans résultat probant). Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais cette personne avait un discours peu obligeant, disputant son patient lorsque les progrès ont commencé à tarder…
Moi, dans ces cas-là, je suis radicale !!! Je change de praticien !!
« On n’est pas là pour se faire engueuler ! »
Il est des grincheux qu’on peut éviter.
Et donc, qu’on doit éviter !
Puisqu’on peut !


Le plus dur, parfois, ce n’est pas d’éviter un kiné qui vous « engueule », sur un ton autoritaire et infantilisant, le plus dur, ça peut être d’éviter le grincheux/la grincheuse intérieure.
J’en connais qui se maltraitent, qui se donnent des objectifs inatteignables :
être parfait(e) !
et tout de suite encore !
sans compromis !
Ces personnes peuvent avoir de saines lectures, de joyeuses fréquentations, avoir déjà viré les ronchonneurs de leur vie, et… se mortifier parce qu’elles n’arrivent pas suivre leurs objectifs, ou ceux qu’elles ont adopté chez leurs auteur(e)s préféré(e)s.
Je connais même une dame qui conserve de belles voire pieuses lectures dans sa chambre, et qui avoue, penaude, que son cœur se serre, à chaque fois qu’elle voit ses livres, (donc à chaque fois qu’elle entre dans sa chambre !! à cha-que fois-qu’elle entre-dans-sa-chambre !!!!) car elle n’arrive pas à suivre tous leurs sages conseils, et à vivre « à leur hauteur ». Et ça la paralyse !

Là aussi, je serai radicale ! Hors de votre vue !! Continuez à les lire, à vous en imprégner, mais ne vous mortifiez pas tous les jours à leur vue ! enfermez-les !
(Rappelez-vous, le Feng Shui préconise de s’entourer uniquement d’objets qui nous ravissent l’âme !)
Tout ce qui vous meurtrit le coeur, sortez-le de votre vie, quand vous le pouvez. Gardez vos nobles objectifs et... introduisez la douceur et l’indulgence !
C’est, de plus, une voie beaucoup plus fiable ! Plus vous vous mettrez la pression pour changer, moins vous changerez !
Une seconde à la fois, un pas à la fois, un geste à la fois…
Je vous renvoie à mon texte sur la manière dont j’ai arrêté de fumer. C’est quand j’ai compris que j’étais trop dure avec moi, que la cigarette m’a lâchée !!



Il est des personnes joliment intentionnées à avancer, qui voit leur progression comme un « travail ». Ce simple mot devrait vous mettre la puce à l’oreille. Si vous vous surprenez à dire que vous « travaillez » lorsque vous parlez de votre développement intérieur, prenez garde à ne pas aussi manier l’intransigeance ! car cette dernière risque de vous conduire assez rapidement à un mur !

Vous noterez d’ailleurs que la dame dont vous je parle plus haut, moi, je l’ai vraiment vu évoluer, et avec bonheur !

Bon, veillons donc sur notre grincheux/grincheuse intérieur(e), emmenons-le/la en promenade dans les senteurs automnales, gavons-le/la de raisins secs (!)...
A tout bientôt ! Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – novembre 2009








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

Vivre votre vraie vie : Manuel de route vers votre joie

Votre vraie vie n’attend que vous.
Ce livre a changé déjà bien des vies.
Les chercheurs/chercheuses d’authenticité ont trouvé LEUR manuel.