L’hibiscus

Douceur, douceur douceur. : Coucou n° 458 du 19 décembre 2020

par Carole Braéckman

Version imprimable de cet article Version imprimable     envoyer l'article par mail Envoyer par mail

Coucou vous, _nous allons entrer dans l’hiver. Je vous souhaite un passage empli de douceur.
Eh oui ! les jours vont s’allonger, les nuits raccourcir ! Ça va irriguer joyeusement le moral !

Les fêtes approchent. Traditionnellement source d’euphorie pour certain(e)s... ou de stress pour d’autres.
Bon, de plus, ces fêtes ne nous trouvent pas très en forme... nous sommes un peu bancroches cette année.

Je me permets donc de solliciter votre collaboration. Le monde a plus que jamais besoin de douceur. Ce n’est pas un scoop, j’en conviens (sourire).
Or nous pouvons être des dépositaires et des passeurs/passeuses de cette douceur : des sentinelles.
Juste un peu d’attention requise. Saupoudrez largement dans toutes vos interactions.
Glissez-en une pincée dans le moindre de vos méls. Même à des inconnu(e)s. Surtout à des grincheux/ses. Et évidemment vigilance accrue, et arrosage généreux avec vos petits maîtres !


Il y a quelques jours, la neige est tombé en relative abondance sur mes chers paysages.
Lors d’une balade en forêt, j’ai eu la grâce de voir voleter le 3 868 939e flocon et d’assister au ploiement de la branche sur laquelle il s’est posé.
Moment de douceur sans pareil, dans le silence feutré de ce paysage de neige ! Ravissement !
Et éclat d’optimisme : oui, nous allons y arriver !

Je vous souhaite une très douce entrée dans l’hiver, mes doudoux. Affectueusement.
Carole.


© Carole Braéckman – www.lhibiscus.fr – décembre 2020








(Renoncer à) Pardonner
Chemin de libération


Pardonnez ou non ! mais délivrez vous de ces poids qui vous entravent !
Un livre de consolation. Pour vous...

 

Élevons-nous : de l’enfance

Pour les enfants que nous avons été, pour les parents que nous sommes.
Un livre qui vous allège de vos peurs, vous guide vers une éducation respectueuse…